Compagnie Sarah Boy

Les danseuses

LÉA JAMILLOUX (31 ans), danseuse dans la compagnie depuis septembre 2017, anime des ateliers de danse urban contemporain à Toulouse.

Léa Jamilloux a débuté la danse à l’âge de 13 ans avec le hip-hop et le modern-jazz. C’est pendant ses études d’arts à l’université de Rennes 2 qu’elle eut un premier contact avec la danse contemporaine et l’improvisation. Pendant ses multiples voyages elle a pu rencontrer différentes cultures, histoires et paysages qui ont nourris sa créativité.

Avant de venir s’installer à Toulouse, elle a vécu sept ans à Berlin où elle a obtenu en 2015 son certificat de danseuse contemporaine interprète et danseuse pédagogue au sein de l’école Dock11&Eden Studio Berlin. Depuis 7 ans elle participe à de nombreuses performances et spectacles entre Berlin, La Réunion et la France métropolitaine et organise des stages pour les débutant(e)s comme pour les professionnel(le)s.

Elle danse actuellement au sein des Compagnies Toulousaines Sarah Boy et La Colombe Enragée et enseigne l’Urban Contemporain, fusion de la danse hip-hop et de la danse contemporaine à Toulouse et dans sa région.

 

CLAIRE CHARAVIN (33 ans), danseuse de la compagnie depuis octobre 2017, professeure de danse diplômée d’état en danse contemporaine et agent immobilier à Toulouse.

Elle découvre la danse assez tard vers 11 ans après avoir fait plusieurs années de gymnastique et de twirling bâton et décide de s’y consacrer pleinement après 3 ans de pratique dans une association.

Claire se présente au conservatoire national de région de Grenoble pour poursuivre une formation intense et complète. Rencontres, stages, atelier chorégraphique avec divers artistes du bassin grenoblois tel que Jean Claude GALLOTTA, Robert SEYFRIED, Anne -Marie PASCOLI… Elle obtient mon DEC en 2004 (équivalent de la médaille d’or). Année où elle fait également partie de la compagnie universitaire « les attrapes corps » lui permettant de participer à un projet de reprise de répertoire des carnets Bagouet présenté à New York lors d’un échange avec l’université Hunter Collège et d’être programmer pour une création « in Vivo » dans différentes universités dont Madrid et Nantes.

2004-2006 Coupure pour passer son BTS assistante de gestion en continuant à prendre les cours du conservatoire hors cursus. Après celui -ci retour à sa passion qui est la danse, afin de passer son DE sur Toulouse qu’elle obtient en septembre 2008. 

Elle décide de partir sur Montréal pour 1 an afin de continuer à se former, cours à l’école contemporaine de Montréal, participation à la parade du grand charivari (parade d’ouverture du festival juste pour rire), atelier avec la compagnie MARIBÉ….

Depuis son retour en 2010, elle travaille en tant qu’assistante de gestion, elle donne un cours de danse contemporaine sur Saint Jean et effectue des remplacements ponctuellement. Lors d’un projet commun pour une création jeune public, elle fait la rencontre de Sarah, qui lui propose de renouer avec l’interprétation lors d’un remplacement pour sa compagnie… la suite reste à venir….

 

CAPUCINE REDON (28 ans), danseuse de la compagnie depuis novembre 2017, professeure de danse diplômée d’état en danse contemporaine à Toulouse.

Originaire de Montpellier, Capucine danse dès son plus jeune age. En 2004 elle intègre le conservatoire de Montpellier où elle se forme à la technique Bagouet. En parallèle, elle multiplie les stages avec de grands noms de la danse tels qu’Anna Sanchez, Kyomi Ishida ou encore Dominique Brun. Elle obtient son CEC au conservatoire en 2009, la même année elle participe au spectacle City Maquette de Mathilde Monnier présenté au festival de Montpellier Danse.

Par la suite Capucine abandonne la danse pendant près de trois ans pour se consacrer à ses études qui la mènent à Toulouse. Elle entre en classe préparatoire littéraire puis obtient une licence de philosophie avant de revenir à sa vraie vocation, la danse. En 2013 elle entre à La Manufacture à Aurillac. Auprès de Vendetta Mathea, elle se perfectionne en danse contemporaine, jazz, et découvre le hip hop. C’est à La Manufacture, dans cette école propice à la créativité et au mélange des styles, que Capucine développe son univers artistique. Elle y valide également son EAT et ses UV en vue du diplôme d’état. A cette période elle collabore aussi avec le Collectif Mains Négatives en tant que danseuse et chorégraphe pour la création du spectacle l’Aveugle, qui sera joué plusieurs fois à Toulouse et Figeac.

Capucine revient ensuite vivre à Toulouse et obtient son DE en danse contemporaine au Centre James Carlès en 2016. Aujourd’hui enseignante dans plusieurs MJC et centres culturels, elle n’en oublie pas pour autant le plaisir de danser et de se produire sur scène. Pour elle danser et faire danser sont complémentaires. C’est dans cette optique qu’elle rejoint la Compagnie Sarah Boy en 2017.

 

ANGÉLINA FOUCAULT (30 ans), danseuse de la compagnie depuis juillet 2015, professeure de danse diplômée d’état en danse jazz, professeure de Hip Hop à Auterive.

Angelina, originaire de Normandie commence la danse à 4 ans. Très vite assoiffée elle multiplie ses professeurs afin d’acquérir une connaissance élargie de la danse (classique, jazz, contemporain, hip hop mais aussi en claquettes et en danse africaine).

Fortement attirée par le hip hop elle se forme auprès de Dominique Lisette puis Junior Almeida en street dance. Angelina s’est aussi investie dans des projets chorégraphiques avec le centre James Carlès où elle a suivi sa formation d’artiste chorégraphe interprète entre 2007 et 2010.

Elle a chorégraphié et dansé pour différentes structures amateurs en 2010 et 2013. Elle a par ailleurs passé son Diplôme d’Etat en Jazz à l’ISDAT en 2012 et enseigne désormais dans plusieurs associations.

En 2014 Angelina intègre la compagnie « à bras le corps » et la « cie off base » et continue à se former sur le travail du corps et son analyse fonctionnelle. Et c’est fin 2015 que Angélina intègre la compagnie Sarah Boy, collègue et amie de cette dernière.

 

AGNÈS GUELENNOC (23 ans), danseuse de la compagnie depuis novembre 2017, en formation professionnelle pour passer le diplôme d’état de professeur de danse.

Agnès Guelennoc débute la danse très jeune.  Elle rentre au conservatoire de Brest à 13 ans, là elle pratique le classique et le jazz. 

Elle obtient son CEC jazz en 2012 ainsi que son bac TMD. Elle suit ensuite une formation du danseur au centre James Carles pendant 2 ans. Elle obtient son EAT contemporain en 2015. Enfin actuellement elle prépare son Diplôme d’état de professeur de danse sur Toulouse, et continue de vouloir participer à des projets professionnels en parallèle afin de se fondre dans le milieu de la danse et de la scène.